Les maudits vents

Les maudits vents

2011-08-11 --- Sur la route et sous la terre

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Road-trip---tat-de-NY---jour-no-12a.jpg

 

De : Yvan Yvan - Futtonham (dans un camping de Max V. Shaul State Park)

Date : jeudi, 11 août 2011

À : parents et amis

 

Bonjour à tous

 

Ce matin, avant de partir, je regardais la carte routière, et je me disais : « Tabarnouche, on dirait bien que ça va être une autre longue journée de route… ». Je ne m’étais pas trompé. C’est beau l’état de New York, mais en frais d’attraits, il n’y en a pas à tous les coins de rues. Que voulez-vous ?

 

Ce que j’aime voir, personnellement, ce sont des chutes, des canyons, des volcans, des geysers, des grottes, des ravins, etc. Mais c’est plutôt rare sur la planète… Dans l’état de New York, ils ont sûrement fait leur possible pour s’en procurer, mais ils ne peuvent quand même pas faire des miracles... Cela dit, entre les attraits, ben y’a de la route à faire. À travers de splendides paysages (des fois) et de très beaux petits villages (des fois, aussi), certes, mais quand même…

 

En furetant sur Internet, hier, j’en avais trouvé un – de ces attraits – qui m’intéressait. Mais c’était loin d’où j’étais – dans le coin d’Albany. Avoir su, quand je suis passé dans cette ville la semaine dernière, c’est à ce moment-là que je m’y serais arrêté. Qu’à cela ne tienne, c’est quand même vers cet endroit-là que je me suis dirigé aujourd’hui, en passant par les Fingers Lakes.

 

Pourquoi ce nom de Fingers Lakes ? Si vous regardez sur une carte, dans le milieu de l’état, vous allez voir une série de grands lacs à l’allure effilée, du nord au sud. Ça ressemble vaguement aux cinq doigts de la main. Pas plus compliqué que ça.

 

J’ai passé au nord de tous ces lacs, c’est-à-dire sur toutes les « jointures » des Fingers, genre… Une des photos ci-jointes représente un de ces lacs : l’index – même s’il est plus grand que le majeur… Alors, qu’est-ce que vous en pensez ? À quoi il ressemble, dites-moi ? À un… À un lac ? Ben oui, vous avez raison : à un lac. C’est pas ça qui manque, au Québec, pour être impressionné, n’est-ce pas ?

 

Je suis ensuite entré dans une région de montagnes ! Des côtes à vous boucher les oreilles pour le reste de la journée – en passant, pour les déboucher, le truc d’avaler, ça ne fonctionne pas. Je me serais cru dans Charlevoix – sans le fleuve. Ensuite, ça a continué à être montagneux, mais plutôt comme l’Estrie. C’est mon Johnny Boy qui en a travaillé un coup, aujourd’hui !

 

Je m’étais préparé mentalement à visiter mon attrait juste demain. Mais on fait tellement de kilométrage quand on roule pendant de longues heures, que je suis arrivé plus tôt que je m’y attendais. Je m’y suis donc rendu toute de suite – autant battre le fer pendant qu’il était chaud.

 

Pardon ? Vous dites ? L’attrait ? Vous voulez savoir c’est quoi l’attrait ?

 

Ça s’appelle Howe Caverns. Ce sont des grottes qui ont été touristiquement-et-mets-en organisées pour recevoir des masses de monde. Petites cavernes, grosse affaire. Très grosse affaire… Visites par groupes de trente, à toutes les quinze minutes ; en bas l’ascenseur, en haut l’ascenseur, follow the guide and hurry up

 

Les cavernes ont été tellement dénaturées par les planchers de briques et de ciment, par les rampes de métal et par les ampoules colorées et « discrètement » dissimulées derrière des abat-jours en béton, qu’on ne fait plus la différence entre le naturel et le préfabriqué... On était loin de la spéléologie pure, je vous jure… J’imagine, quand on a vu celles-là, qu’on les a toutes vues. Dire que j’ai tant fait de kilométrages pour voir ça… M’enfin…

 

Je vous écris donc présentement pas loin d’Albany, juste au sud des Adirondacks. Demain, je reprends la route vers le nord. Je vais probablement faire exprès pour repasser au cœur de ces splendides montagnes. Comme vous pouvez le constater, mine de rien, je m’en retourne vers la maison… En fait, j’y serai probablement en fin de semaine. Lorsque l’on est sur un air de rouler, je vous le dis : les kilomètres s’enchaînent vite !

 

Voulez-vous savoir dans quel Dead & Breakfast je me suis installé, ce soir ? Bine, bine ! Je vais dormir dans un banal camping ! Ben oui, je cherchais un coin, pis j’ai vu tout à coup l’annonce de ce State Park. Je me suis encore laissé tenter… Je m’embourgeoise…

 

À la prochaine !

 

Yvan Yvan

 

Si vous désirez lire immédiatement la suite du road trip d'Yvan Yvan dans l'état de New York, cliquez ici.

 

 



15/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi