Les maudits vents

Les maudits vents

2011-08-07 --- It's a long road

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Road-trip---tat-de-NY---jour-no-08a.jpg

 

De : Yvan Yvan - Castile

Date : dimanche, 7 août 2011

À : parents et amis

 

Avant de partir pour ce petit voyage, à certains d’entre vous, j’avais dit : « Au pire aller, je coucherai dans mon char ». Eh bien, voilà, c’est fait. La pluie d’hier soir n’a pas arrêté de la nuit. Un vrai déluge. De sorte qu’il était impensable que je monte ma tente dans ces conditions. Et j’ai dû  m’installer pour dormir dans l’habitacle de Johnny Boy.

 

Excusez pour le petit moment d’apitoiement d’hier soir. Ça devait être pathétique à lire. Sachez que ça a été beaucoup moins pire que je pensais, en fin de compte. En tout cas, j’ai dormi autant que les autres nuits. Tellement que je me demande maintenant : « Pourquoi perdre son temps à monter une tente, finalement ? ». La perspective d’être obligé de le refaire ne m’inquiète plus… Et puis, même Richard Desjardins l’a déjà fait. En tout cas, c’est le titre d’une de ses chansons que vous connaissez peut-être : Pis j’ai couché dans mon char

 

La seule chose qui me désole, c’est de ne pas avoir profité de ce camping. Lorsque j’ai pu enfin voir où j’étais, ce matin, j’ai trouvé le site magnifique. J’étais dans le bois, juste à côté d’un petit ruisseau qui coulait à mes pieds. C’était vraiment beau…

 

Et heureusement, lorsque je me suis réveillé, il ne pleuvait presque plus. J’ai pu au moins sortir de l’auto pour aller à la douche et replacer l’équipement correctement dans mon fidèle Johnny Boy.

 

Bon, tournons la page sur cet incident…

 

Ce matin, j’ai vécu un dilemme, suite à une prise de conscience…

 

Aussi loin que je regardais sur la carte routière – dans n’importe quelle direction, je ne voyais que de la route à faire. Une longue route… sans arrêts… Et je voyais bien que si je traversais en Pennsylvanie, la route serait plus longue encore … Et de la route pour de la route, je vous avoue que ça ne me tente pas ben ben de faire ça pendant trop de jours d’affilée.

 

Ça fait que j’ai plutôt décidé de filer vers l’ouest, sur l’autoroute, en demeurant dans l’état de New York, et en longeant la frontière de la Pennsylvanie. Si j’ai pris l’autoroute – du moins jusqu’à Elmira –, c’est qu’il n’y avait pas grand-chose à voir jusque là – et j’avais déjà fait un bout de campagne, dans ce coin-là, lorsque j’étais allé à Bethel, voilà deux jours. De sorte qu’aujourd’hui, je n’ai rien de vraiment capotant à vous décrire, et ce, même si la première partie était grandiose – je longeais les Catskill Mountains, dont le paysage ressemble beaucoup aux Adirondacks. J’ai laissé l’autoroute pour prendre une route panoramique (qu’y disaient). Ce fut monotone, en fait.

 

J’ai fait 525 kilomètres, aujourd’hui. C’est du kilométrage, ça, hein ? Beaucoup trop, en effet…

 

Demain – si le temps le permet –, je devrais visiter un parc national – ici, juste à côté. Il paraît qu’il y a une sorte de canyon, là-dedans. Là tu jases !

 

Bon début de semaine, et à la prochaine !

 

Yvan Yvan

 

PS) Même si je ne vais pas en Pennsylvanie, ce n’est pas une raison pour manquer les Amish. Je vous envoie deux photos que j’ai prises tout en conduisant – pas évident : des Amish dans une carriole, et des Amishettes à pied…

 

PS) Ben oui, je suis revenu à mes bonnes vieilles habitudes : je me prélasse en ce moment dans le cimetière de Castile, et il est très bien...

 

PS) Une drôle m’a demandé ce que j’aurais fait en Inde, étant donné qu’ils brûlent leurs morts et qu’il n’y a pas de cimetières. Je lui réponds : j’aurais trouvé une autre solution, ma fin-finaude !

 

PS) Merci pour ton beau poème, mon beau L. Je t’en composerai un, moi aussi. Et un aussi beau que le tien… 

 

PS) Et merci pour tous vos messages. Ça fait du bien sur le moral !

 

Si vous désirez lire immédiatement la suite du road trip d'Yvan Yvan dans l'état de New York, cliquez ici.

 



15/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi