Les maudits vents

Les maudits vents

2011-08-05 --- Peace & love

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Road-trip---tat-de-NY---jour-no-06a.jpg

De : Yvan Yvan - à environ 5 km au nord de Walkill

Date : vendredi, 5 août 2011

À : parents et amis

 

Bonjour à tous

 

Décidément, je les ai bel et bien adoptés. Je parle des cimetières, bien sûr. J’en ai encore trouvé un autre à mon goût ; dans la vallée de la rivière Hudson, dans la campagne, entre deux villages – mais rassurez-vous : il y a des maisons autour. Ce soir, il y avait un tondeur de pelouse lorsque je suis arrivé. Je lui ai demandé la permission et il m’a répondu (je traduis) : « Hey man, tu fais ce que tu veux, je ne suis que le tondeur de pelouse, moi, genre, yo… ». Ça fait que je ne me suis pas gêné...

 

Les cimetières ne sont pas toujours tranquilles, par contre. Je l’ai appris dans le précédent – celui de Rosendale –, ce matin lorsque je me suis fait prendre « les culottes baissées » – c’est le cas de le dire ! J’étais en train de me laver, vers 6h00, lorsqu’un vieux monsieur est apparu (un peu loin, quand même). Il prenait une marche matinale avec son chien. Je crois qu’il a fait exprès pour tourner rapidement !

 

Aujourd’hui, longue boucle vers… le festival de Woodstock. Toute une surprise. Le terrain où a eu lieu le fameux événement, en 69, est rendu un… un… une immense affaire. Ça s’appelle Bethel Woods, et c’est consacré aux arts. Il y a une énorme estrade où ils donnent des concerts. Il y en avait justement un, ce soir, de concert : Selena Gomez & The Scene. Connais pas pantoute – et vous ? – mais ça avait l’air d’être une big thing. Il y avait des gardes de sécurité partout pour assurer l’ordre dans les stationnements. Et du coup, si vous aviez vu les stationnements: des kilomètres carrés ! Le spectacle était à 19h00, mais lorsque j’ai quitté, vers 16h00, les autos commençaient déjà à rentrer…

 

Il y a aussi un musée qui parle de la place, et qui relate aussi – sûrement – ce qui s’est passé là en 69 – je n’y suis pas entré.

 

Le terrain comme tel où le spectacle a eu lieu, en 69, est devenue une zone protégée. Il y a un monument qui commémore l’affaire. Je vous envoie une photo, mais ça ne donne malheureusement pas le look que j’ai pu admirer sur place. Le carré où il y a de la pierre, en bas, c’était l’endroit où était monté le stage. Devant, c’était la foule. On dit que 400 000 personnes ont assisté à ce show pendant les quelques jours que ça a duré. Je voulais voir le terrain, ben j’ai été servi ! Ça valait vraiment la longue boucle que j’ai effectuée.

 

À propos, je me demande pourquoi je tenais tant à voir ça, et je me demande aussi pourquoi j’ai été tant ému en le voyant. Je n’étais même pas là ! En 69, je n’avais que 12 ans. En plus, à cet âge-là, je n’avais même pas eu connaissance de cet événement. Mais c’est quand même venu me chercher… S(R), explique-moi, OK ?

 

Pis à part ça, dans cette région-là, j’ai vu un  tas de… Devinez-vous ? Il y en a à Montréal ? Plus particulièrement dans le quartier d’Outremont… Ça vient, là ? Ben oui : des Juifs hassidiques ! Il y avait plein, que je vous dis ! Sur le bord de la route, qui marchaient, qui faisaient du pouce, qui conduisaient des autos, qui parlaient dans des cellulaires. Ça faisait vraiment drôle de les voir là, en petits tas, sur le bord de la grand-route, pis d’en voir tant ! Le saviez-vous, vous-autres, que cette région-là – de Bethel – était une communauté de Juifs hassidiques ? Ben, pas moi. On dirait que c’est comme les Amish en Pennsylvanie…

 

Demain, samedi, j’ai cru comprendre que ce serait une journée de pluie… Dommage… Ça allait si bien jusqu’à maintenant. Et dimanche, une journée de… thunder-shower… En tout cas, on fera avec – bien obligé…

 

Je ne suis pas tellement loin de West Point. Je vais essayer d’aller voir ça, demain. West Point, c’est le collège militaire sans doute le plus réputé des États-Unis. Et puis, comme j’ai moi-même fait mes études dans une institution semblable, ben c’est sûr que ça m’intéresse un petit peu.

 

Bon, faut que j’y aille. Il fera noir dans moins d’une demi-heure. Tabarnouche, il y a toutes sortes d’affaires dans les cimetières… Hier, c’était les chauves-souris et un renard. Ce matin, un marcheur matinal et un chevreuil. Et ce soir, encore des chauves-souris, et puis des… parachutistes – mais pas dans le cimetière, eux-autres… dans le ciel, au-dessus de ma tête !

 

Vous me direz quand ce sera la pleine lune, OK ? La seule bibitte avec laquelle je ne serais pas à l’aise dans cet endroit-ci, ce serait un loup-garou… Il se pourrait donc, ce soir-là, que je me trouve un camping ordinaire…

 

Bon week-end à tous !

 

Yvan Yvan

 

Si vous désirez lire immédiatement la suite du road trip d'Yvan Yvan dans l'état de New York, cliquez ici.

 

 



15/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi