Les maudits vents

Les maudits vents

2011-08-02 --- Dans les montagnes des Adirondacks

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Pr--sentation.jpg

 

De : Yvan

À : Parents et amis

Le : 2 août 2011 – 19h00

Objet : En direct du cimetière de Keeseville

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Carte--coucher----Keeseville-.jpg

 

Bonjour à tous

 

Quand je disais hier soir que j’étais protégé par Sainte-Anne, ce n’était pas des paroles en l’air. La nuit dernière, j’ai entendu une longue série de coups de tonnerre à deux reprises. Mais les orages se sont apparemment abattus de chaque côté de mon site. De sorte que je m’en suis tiré indemne – sauf pour un tout petit grain vite passé.

 

Aujourd’hui, j’ai quasiment fait une boucle. Après avoir roulé dans les Adirondacks, me voilà presque revenu au lac Champlain, et installé pour la nuit en face de Burlington, de l’autre côté du lac, dans un village qui s’appelle Keeseville.

 

J’ai monté ma tente dans un cimetière, à l’écart des humains (vivants). Du moins, j’espère que ça le demeurera (désert et tranquille) jusqu’à demain matin.

 

À propos, je suis sûr que certains se disent en ce moment que ça n’a pas de bon sens (de coucher dans un cimetière). Mais je m’en fiche un peu. C’est ça l’avantage de voyager seul : on fait ce que l’on veut, quand on veut. Pis comme j’ai toujours aimé l’atmosphère des cimetières, ben c’est ça que j’avais le goût de faire, ce soir.

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Yvan-cimeti--re.jpg

Ce matin, comme c’était vaguement planifié dans ma tête, j’ai franchi la frontière de l’état de New York, et je me suis tout d’abord rendu à Plattsburgh.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Carte--vers-Plattsburgh-.jpg

 

Ville dans laquelle j’ai flâné un peu, mais dont j’ai eu du mal à trouver un charme particulier. Peut-être parce qu’il n’y en a pas, tout simplement. J’ai ouï dire que mes compatriotes venaient néanmoins en grand nombre dans cette municipalité. Il se peut. J’ai entendu beaucoup de gens parler français avec l’accent québécois autour de moi, en tout cas. Ils se déplaceraient apparemment jusqu’ici pour magasiner. Ça se peut très bien ça aussi : l’Amérique du Nord au grand complet est une société de consommation un peu fanatique. Alors, pourquoi pas, en effet, se taper toute cette distance juste pour « magasiner ». Assumons-nous.

 

Je n’ai pas été à la plage, finalement. Je ne l’ai même pas cherchée – y’en a-t-il une ? J’ai plutôt foncé au cœur des Adirondacks, jusqu’à Lake Placid, c’est-à-dire la fameuse ville des Jeux olympiques d’hiver de 1980 (ainsi que de 1932, que je viens d’apprendre). Une trotte de 90 km.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Carte--Plattsburgh-Lake-Placid-.jpg

 

Je me suis promené dans cette petite ville, mais juste pour tâter le terrain. Il y avait beaucoup trop de foule à mon goût. C’était excessivement touristique (boutiques, hôtels et restos). J’emploie ce terme « d’excessivement », car ce décor ne cadre pas vraiment avec ma personnalité. Et je ne m’y sentais pas très à l’aise.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Yvan-Lake-Placid.png

 

M’enfin, chacun ses goûts. Ceux qui apprécient ce genre d’endroits y trouveraient amplement leur compte.

                                                                                                                   

De toute façon, Lake Placid, c’est une chose. Mais la nature tout autour… tabarnouche…

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Yvan-Adirondacks.png

 

C’est d’ailleurs pour elle (la nature) que j’ai fait ce déplacement dans le cœur de ces montagnes.

 

Êtes-vous déjà venus dans les Adirondacks ?

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Adirondacks--carte-.jpg

Les Adirondacks dans l’état de New York

 

Les chances sont grandes que oui, car ce n’est pas vraiment loin de chez nous : Lake Placid n’est située qu’à 2 ½ heures de route de Montréal. C’est un paradis pour les sportifs d’hiver, bien sûr, mais également pour tous les adeptes de plein air, en toutes saisons. Les sceptiques, jetez un coup d’œil ici, juste pour vous donner un aperçu.

 

Avant de quitter cette ville, je suis entré dans le kiosque touristique de la place, car je souhaitais me trouver une activité pour demain. C’est sûr qu’il y aurait eu des randonnées pédestres-en-veux-tu-en-v’là, mais ça ne me disait rien de faire une promenade en solitaire dans le bois pendant une journée de temps. En passant, si quelqu’un désirait m’accompagner jusqu’ici, un de ces quatre, et grimper des montagnes, je serai son homme. J’ai vu quelques cyclistes – des performeurs –, mais très peu pour moi, par contre. J’aime bien pédaler, mais dans cette région, je me contenterais de la marche à pied.

 

Pour l’instant, à force de regarder les brochures, l’activité qui me tentait le plus était Ausable Chasm.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Ausable-Chasm--logo-.png

 

Je ne connaissais pas ça.

 

Il s’agit apparemment d’une sorte de phénomène naturel : une gorge avec des sentiers plus ou moins aménagés à travers les falaises. En tout cas, juste le nom, Ausable Chasm, fait Indiana Jones (chasm = gouffre, abime), et ça, ça me plait bien. Et j’ai cru voir dans les prospectus qu’il y a une petite expédition un peu plus « périlleuse » où les touristes peuvent marcher au pied de la falaise et entrer dans des cavernes.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Yvan-falaise.jpg

 

Bref, c’est là que j’irai, demain.

 

L’affaire, c’est que ce site-là est à une vingtaine de kilomètres seulement au sud de Plattsburgh. Ça fait que je suis quasiment revenu sur mes pas afin d’être sur place le plus tôt possible demain matin.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Carte--Plattsburgh---Ausable-Chasm-.jpg

 

Une chance que la route était encore de toute beauté.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Adirondacks--paysage-.jpg

 

Bon, il commence à se faire tard. Je prépare maintenant mon souper, et au crépuscule, je monterai ma tente. Et ensuite, ben… je coucherai avec les morts !

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Tente-cimeti--re-Keeseville.png

 

Bonne nuit à tous, et portez-vous bien !

 

Yvan

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-000---Itin--raire.png

MARDI, 2 AOÛT 2011 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---Carte--itin--raire-2-ao--t-.jpg

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-000---Bonus.png

 

MON ÉQUIPE

 

Certains m’ont demandé qui étaient Grosse-Tête, Bruno, Johnny Boy et la Bête. Je ne voyage pas seul, en effet, contrairement à ce que je peux laisser supposer la plupart du temps. En fait, nous sommes cinq. Je vous présente ici très succinctement mes quatre camarades.

 

Le premier s’appelle Johnny Boy.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---bonus-Photo-groupe--Johnny-Boy-.png

 

Johnny Boy – plus de 173 000 km au compteur – est sans conteste celui qui travaille le plus fort pendant ce voyage. C’est sur lui – sur sa mécanique, en fait – que repose cette petite aventure. Il a une couleur et un profil très banals, j’en conviens, mais ce n’est pas son look qui est important ; c’est son rendement. Et du rendement, il en a encore à revendre, malgré son âge. Faut dire que j’ai toujours pris soin de lui au cours des années, via des visites régulières chez le garagiste du coin.

 

Je passe maintenant à Grosse-Tête.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3---bonus-Photo-groupe--Grosse-T--te-.png

 

J’avais hésité avant de l’amener avec nous, celui-là. À cause de son caractère. Grosse-tête est fainéant. Tous les chats sont fainéants, dit-on. Mais Grosse-Tête l’est sûrement davantage que tous les autres. Et il est également un peu bougon – contrairement au Chico de mon ami D, qui demeure apparemment silencieux et zen en toutes occasions. Mais comme j’avais le goût d’avoir une mascotte et comme il a une bouille sympathique malgré tout, Grosse-Tête fait donc partie du voyage. Il reste assis (couché) sur le siège du passager, lorsque nous roulons ; ou ligoté à mon sac à dos, lorsque nous marchons ; ou encore à moitié sorti d’une de mes sacoches de vélo, lorsque nous pédalons. Et je supporte vaillamment ses lamentations – si j’ai décidé de l’amener, faut que j’assume…

 

Vient ensuite Bruno.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3-bonus---Photo-groupe--Bruno-.png

 

Bruno (ainsi nommé en l’honneur de mon mentor, Bruno Blanchet, aventurier au long cours) est mon fidèle compagnon depuis… depuis quoi ? Depuis une bonne vingtaine d’années, au moins. Depuis 1989, en fait. Dire que j’ai failli m’en débarrasser, l’an dernier, en le remplaçant par un plus jeune. Je me demande encore ce qui m’a pris. Je devais sûrement vivre une sorte de crise de mitan ou je ne sais quoi. Heureusement que je me suis ravisé à la toute dernière minute. Nous partirons de temps à autre – comme hier –, juste lui et moi (et Grosse-Tête), sans Johnny Boy et La Bête, sur des circuits improvisés. Entre deux balades, il se repose en toute quiétude entre les mâchoires de La Bête.

 

Et finalement, La Bête.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3-bonus---Photo-groupe--La-B--te-.png

 

Pas très joli pour un support à vélo, mais tellement bien songé. Son nom m’est venu spontanément dès que je l’ai extirpé de sa boîte, le soir de son achat. La Bête est une armature de 36,5 livres (16,6 kilos), avec un look de… d’Hydre à deux têtes tout droit sortie des forges de Vulcain…

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Chronique-3-bonus---Hydre.png

 

J’ignore s’il est conscient de lui-même, car il est muet comme une carpe. Et c’est sans doute une bonne chose qu’il ne parle pas. S’il pouvait émettre des sons, je suis certain que ce serait d’épouvantables borborygmes.

 

Voilà, vous connaissez tout le monde, maintenant…

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/2011-07-31-00---Photo-de-groupe.jpg

 

 

 



14/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi