Les maudits vents

Les maudits vents

2011-08-02 --- Dans les montagnes des Adirondacks

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Road-trip---tat-de-NY---jour-no-03a.jpg

 

De : Yvan Yvan - Keeseville

Date : mardi, 2 août 2011

À : parents et amis

 

Bonjour à tous

 

Quand je vous disais que j’étais protégé par Sainte-Anne. La nuit dernière, j’ai entendu une longue série de coups de tonnerre à deux reprises. Mais les orages sont apparemment passés de chaque côté de mon site. De sorte que je m’en suis tiré indemne – sauf un tout petit peu de pluie.

 

Aujourd’hui, j’ai quasiment fait une boucle. Après avoir roulé dans les Adirondacks, me voilà presque revenu au lac Champlain, et installé pour la nuit à la hauteur de Burlington (qui est de l’autre côté du lac), dans un village qui s’appelle Keeseville.

 

Et tenez-vous bien : je me trouve présentement dans un cimetière, à l’écart des humains (vivants) ! Du moins, j’espère que ça le demeurera (désert et tranquille) jusqu’à demain matin. J’ai toujours aimé l’atmosphère des cimetières. Mais là, vous allez peut-être dire que j’exagère. Bah, c’est ça l’avantage de voyager seul : on fait ce que l’on veut, quand on veut… Pis là, ben j’avais le goût de dormir dans un cimetière ! Ça fait que c’est ça qui est ça !

 

Ce matin, je me suis premièrement rendu à Plattsburg, ville dans laquelle j’ai flâné un peu. Dites donc, c’est vrai qu’il y a beaucoup de Québécois dans cette ville-là ! Je n’ai pas été à la plage, finalement (je ne sais même pas s’il y en a une). J’ai plutôt foncé au cœur des Adirondacks, jusqu’à Lake Placid. Vous savez : la fameuse ville des Jeux Olympiques d’hiver de 1980 (ainsi que de 1932, que je viens d’apprendre) ? Mais je ne me suis pas attardé là-bas.  Veni, vidi, parti (I came, I saw, I escaped). Beaucoup trop de foule !

 

C’était excessivement – et affreusement – touristique (boutiques, hôtels et restos à profusion). J’emploie ces termes (excessivement et affreusement), car ce genre de décor ne cadre pas vraiment avec moi, et je ne m’y sentais pas très à l’aise. M’enfin, chacun ses goûts… Ceux qui apprécient ce genre d’endroits – et il y en a beaucoup, je vous jure – y trouveraient amplement leur compte.

                                                                                                                   

De toute façon, Lake Placid, c’est une chose. Mais la nature tout autour… oh là là… Êtes-vous déjà venus dans les Adirondacks ? Les chances sont grandes que oui, car ce n’est pas vraiment loin de chez nous – cette ville ne se trouve qu’à 2½ heures de route de Montréal. C’est un paradis pour les sportifs d’hiver, bien sûr, mais également pour les simples adeptes de plein air, en toutes saisons.

 

J’ai été faire un tour au kiosque touristique de la place, car je voulais me trouver une activité pour demain. C’est sûr qu’il y aurait eu de la randonnée-pédestre-en-veux-tu-en-v’là, mais ça ne me tentait pas de marcher en solitaire dans le bois pendant une journée de temps. En passant, si quelqu’un veut m’accompagner jusqu’ici, un de ces quatre, et grimper des montagnes, je serai son homme. J’ai vu quelques cyclistes – des performeurs – mais très peu pour moi. Dans cette région, je me contenterai de la marche à pied !

 

Pour l’instant, à force de regarder les brochures, l’activité qui me tentait le plus était de voir Ausable Chasm. Il s’agit d’une sorte de phénomène naturel : des sentiers plus ou moins aménagés à travers des falaises. Et j’ai cru voir qu’il y a une petite expédition un peu plus « périlleuse » où les touristes marchent sur les roches, au ras des rapides, et entrent dans des cavernes. Bref, c’est là que j’irai, demain. L’affaire, c’est que : savez-vous c’est où, ce site-là ? À une vingtaine de kilomètres seulement au sud de Plattsburg ! Bong ! Ça fait que c’est pour ça que je suis quasiment revenu sur mes pas. Une chance que la route était de toute beauté.

 

Bon, je vais préparer mon petit souper, et juste avant l’obscurité, je monterai ma tente. Et ensuite, ben… je coucherai avec les morts !

 

Bonne nuit à tous, et portez-vous bien !

 

Yvan Yvan

 

PS) Merci de vos courriels. Sachez que je vous lis tous et que j’apprécie !!!!!

 

PS) Pour répondre à la question de S(B), la couleur fétiche était le « rose », comme dans « Pink Panther ». C’est OK, là ?

 

PS) Certains m’ont demandé qui étaient Grosse-Tête, Bruno, Johnny Boy et la Bête. Ayoye ! Je me suis fait prendre… Le chat est sorti du sac ! Hey non, je ne suis pas seul dans cette petite aventure, contrairement à ce que je vous ai dit. Je vous ai effrontément menti… Nous voyageons à 5 ! Je tenterai de vous les présenter dans un prochain mail.

 

Si vous désirez lire immédiatement la suite du road trip d'Yvan Yvan dans l'état de New York, cliquez ici.

 

 



14/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi