Les maudits vents

Les maudits vents

Le tour du monde en camping-car --- par Corinne Tsagalos

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Montage-page-titre-Tsagalos--Corinne.jpg

 

LE TOUR DU MONDE EN CAMPING-CAR

4 ans de découvertes en famille

Par Corinne Tsagalos

Aux Éditions Aubanel

2008

271 pages

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

SYNOPSIS (4e de couverture)

 

Qui n’a jamais rêvé de changer de vie ? Et pourquoi pas de partir vivre en camping-car sur les plages blanches de Malaisie, dans l’outback australien ou au pied des rocheuses canadiennes ?

 

Luc, Corinne et leurs deux enfants, Thibault (7 ans) et Marion (6 ans), décident ainsi un beau jour de tout quitter pour faire le tour du monde dans cette formidable maison à roulettes. Une aventure qui durera 4 ans à la découverte de 36 pays de l’Amérique au Moyen-Orient, en passant par l’Australie et l’Asie ! De surprise en émerveillement, les enfants grandissent en suivant des cours par correspondance, découvrant par eux-mêmes paysages, animaux, langues et peuples.

 

Illustré par plus de 600 photos, le récit de cette aventure familiale unique a toute la rareté des joies inoubliables, de celles que l’on partage avec ceux que l’on aime.

 

 

L’AUTEURE (4e de couverture)

 

Avant leur départ, Corinne et Luc Tsagalos (32 et 36 ans) tenaient une concession de camping-cars à Besançon. Corinne est l’auteur des textes et des photographies de cet ouvrage.

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Tsagalos--Corinne---Photo-2.jpeg

photo : site ccadm.fr

MES COMMENTAIRES

 

La première chose qui surprend lorsqu’on retire ce livre des rayons et qu’il se retrouve dans nos mains, c’est son poids. Il est tout d’abord un peu plus grand que la norme. Et toutes les pages sont de papier glacé. Déjà, en partant, de par la qualité du contenant, c’est invitant !

 

Et ce qui l’est encore plus – invitant – c’est lorsqu’on l’ouvre pour y jeter un coup d’œil rapide, histoire de vérifier ce qu’il en est au premier abord. Des centaines de photos nous sautent tout de suite à la figure ; le texte est aéré, en colonnes ; et l’on remarque rapidement des tableaux dispersés un peu partout, que l’on devine être des fiches techniques – ce qui s’avérera effectivement le cas.

 

Cela donne le look d’un genre de scrapbook des plus sympathiques.

 

Les quatre membres de la famille Tsagalos, donc (des Français de Besançon), ont un jour décidé de déguerpir pour quelques années dans un trip autour du monde au volant d’un camping-car ; un véhicule que nous appelons plutôt, nous, les Québécois, un motorisé, ou encore un VR – pour véhicule récréatif. Cette escapade durera d’avril 2003 à juillet 2006.

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Tsagalos--Corinne---Camping-car--a-.jpg

photo : site ccadm.fr

 

Les Tsagalos ne sont certes pas les premiers ni les derniers à partir à l’aventure de la sorte, en camping-car ou en voilier ou en utilisant d’autres moyens, avec bagages et enfants, pour une très longue période, mais ils demeurent quand même marginaux comparés à la masse des touristes. Et seulement une petite proportion d’entre eux racontent leur odyssée dans des livres comme celui-ci ; pour le plus grand bonheur de ceux qui n’ont jamais osé prendre une telle initiative, mais qui en ont tant rêvé en secret. Chaque parution est donc la bienvenue dans l’univers des carnets de voyage de cette catégorie de baroudeurs.

 

Corinne Tsagalos n’exagère pas en affirmant qu’ils l’ont fait – le tour du monde. Voyez plutôt : ils ont traversé les trois Amériques, l’Australie, l’Asie et l’Europe. Je vous épargne la liste complète des pays (pour en avoir une idée, référez-vous à la carte ci-dessous), mais juste mentionner qu’ils se montent à 36, et que ça comprend même des destinations sensibles, comme le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua, le Pakistan et l’Iran. Avec deux gamins de même pas dix ans à bord, fallait le faire.

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Tsagalos--Corinne---Itin--raire-a.jpg

 photo : site ccadm.fr

 

Pour en revenir au bouquin, il s’agit d’un ouvrage sympathique et sans aucune prétention de 271 pages. On y retrouve un heureux mélange de carnets de voyage traditionnels et de renseignements pratiques.

 

Pour ce qui est de l’aspect qualitatif des récits, on ne nous ennuie pas – Dieu merci – par la lecture d’une simple description banale et linéaire de sites touristiques. Il y en a, certes, des descriptions de sites touristiques – c’est obligé, et c’est nécessaire, et c’est même attendu –, mais elles ne sont ni interminables ni ennuyantes, rassurez-vous. Au contraire, l’auteure agrémente régulièrement ses propos en glissant quelques mots sur les rencontres qu’ils ont faites en cours de route, en donnant son impression générale sur l’ambiance des territoires qu’ils ont traversés, et en rapportant diverses anecdotes sur leurs enfants, sur l’organisation de leur quotidien, et sur les divers tracas – et petits malheurs, et dangers – qui sont survenus au fur et à mesure de leur avancée.

 

Ça ne se lit pas tout à fait comme un roman, car le style d’écriture est plutôt conventionnel, mais nous tournons néanmoins les pages sans nous lasser. Et les nombreuses photos – chacune d’entre elles comportant une brève légende – nous aident à plonger très efficacement dans les atmosphères que cette famille a vécues, et à maintenir notre intérêt tout au long de leurs pérégrinations.

 

Les textes sont courts : une dizaine de pages par pays ou régions, environ, je dirais. Trop courts, même, peut-être, pour certaines. Mais on comprend pourquoi : simple question de gestion d’espace. Raconter 36 pays dans un livre qui ne se veut pas une encyclopédie s’avérerait en effet une mission impossible – et ce qui deviendrait probablement lassant de toute façon à la longue. L’important pour nous, lecteurs, c’est de pouvoir rêver en grand, tout en nous documentant un tantinet. Et ce but est parfaitement atteint.

 

D’autre part, l’intérêt de ce bouquin réside également dans les nombreux renseignements pratiques qu’il renferme.

 

Au début de chaque section, le décor est toujours planté de la même façon : on nous présente tout d’abord une carte de la région qui sera parcourue, avec le tracé esquissant le chemin qui sera suivi ; ainsi que les dates de la traversée.

 

Et à la fin des mêmes sections, une fiche est dressée mentionnant quelques détails intéressants à l’intention des gens qui aimeraient s’y rendre à leur tour : formalités d’entrée, vie quotidienne, infos techniques et – ce que j’ai personnellement trouvé le fun – une toute petite rubrique intitulée : « En bref, les plus et les moins ».

 

Par rapport à ça – les plus et les moins –, vous pensez bien que j’étais très curieux de savoir ce qu’ils avaient retenu du Canada. Je vous le dévoile ici en espérant que l’auteure ne me tiendra pas rigueur de ce très court copié-collé… Corinne a noté :

 

Pour les plus :

 

- La gentillesse des Québécois [cool !]

- Le côté nature et faune sauvage qui est protégé [d’accord, mais on pourrait faire beaucoup plus quant à moi]

- La gastronomie québécoise [venant d’une Française, j’imagine que c’est un compliment !]

- La facilité du contact [elle fait sûrement ici référence aux Québécois, bien sûr, et non à nos voisins anglais, hi hi]

- Les feux d’artifice et les fêtes omniprésentes [en effet, l’été, ici, c’est la foire des festivals]

 

Pour les moins :

 

- L’état des routes [pour ça, je serais de très mauvaise foi de la contredire ; on se demande d’ailleurs nous-mêmes où va exactement l’argent de nos impôts…]

 

Le livre se termine avec une section très pratico-pratique sur l’organisation de ce genre de voyage à l’intention de ceux qui seraient intéressés de les imiter. Forte de son expérience, l’auteure aborde différentes thématiques, telles : le choix du camping-car, les installations, les carnets de passage en douane, les assurances, l’entretien, le transport outre-mer du véhicule, les coûts généraux, la scolarité des enfants qui doit se poursuivre, etc. Et le tout sous forme de questions-réponses.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Tsagalos--Corinne---Photo-3.jpeg

 photo : site ccadm.fr

 

Un ouvrage des plus agréables et des plus complets, en somme, pour – minimalement – nous faire rêver et nous laisser tenter par cette sorte d’aventure à notre tour - et pour nous convaincre que c’est tout à fait possible. C’est ben certain que si nous décidions de nous lancer réellement, bien des détails exigeraient des réponses beaucoup plus approfondies. Mais nous n’en sommes pas encore là, et tant s’en faut, à ce stade-ci.

 

Le jour où ce projet deviendrait sérieux, peut-être Corinne et Luc se feraient-ils un plaisir de répondre à nos interrogations – et à nos craintes ? J’espère que je ne m’avance pas en prétendant cela, mais leur site invite en tout cas les internautes à les contacter par courriel s’ils le désirent.

 

Personnellement, ce livre m’a permis de rêver, oui. Et de me questionner une fois de plus par rapport à ma propre inertie. Si ces gens – qui sont ordinaires, comme vous et moi – ont fait ce qu’ils ont fait, voulez-vous bien me dire qu’est-ce que j’attends au juste pour ma part ?

 

Y a-t-il un psy dans la salle pour m’aider à répondre à cette question ?

 

MON APPRÉCIATION

(pour bien comprendre l’attribution de cette cote, lire rapidement ceci)

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/--val-livre-02--4-0--trans.png

 

SITES INTERNET DE L’AUTEURE

 

ccarautourdumonde.free.fr

ccadm.fr

 

AUTRE OUVRAGES DE L'AUTEURE

 

Apparemment aucun



25/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi