Les maudits vents

Les maudits vents

Capitale nationale --- Parc des chutes-de-la-Chaudière

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Pr--sentation.jpg

 

Vendredi, le 12 octobre 2018

 

Ce n’est pas mon habitude…

 

Ce que je veux dire par là, c'est que que l’Indiana Jones que je suis rédige normalement le compte-rendu de supers mégas randos, genre la montée du Kilimandjaro ou du K2, minimum. Mais là, aujourd’hui, je m’attarde sur une « aventure » qui est considérée comme très facile pour le commun des mortels : une rando familiale qui peut être accomplie par n’importe qui, n’importe quand. Mais qui n’en est pas moins très intéressante pour autant, et ce, de par son principal attrait : la chute qui porte le nom du Parc.

 

Nous nous sommes donc cette fois arrêtés dans un Parc où personne, justement, n’arrête pratiquement jamais. Un Parc qui est pourtant évident comme c’est pas possible, et accessible comme c’est pas possible itou. À peu près tout le monde a d’ailleurs passé devant lui un jour ou l’autre sans vraiment le remarquer (je parle ici des gens qui demeurent à l’ouest de la province et qui vont vers Québec par l’autoroute 20).

 

On ne le remarque pas et on ne s’y arrête pas pour la simple et bonne raison que, quand on passe devant, c’est parce que, habituellement, on se rend à Québec, et que ce Parc surgit en même temps que le pont de Québec, et qu’on a hâte d’arriver enfin à notre destination initiale.

 

Le Parc des Chutes-de-la-Chaudière se trouve en effet juste à l’entrée des deux ponts de Québec, sur la rive sud. Et on a même une vue sur la chute en question à partir de la 20, pour peu qu’on fasse attention.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Vue-de-la-20.jpg

 

Facilement accessible, donc. Et facilement « faisable » aussi par n’importe qui, comme je le mentionnais précédemment. Il s’agit d’un parc familial où il est possible de marcher, de faire du vélo (du ski de fond l’hiver), de pique-niquer, de se renseigner sur la flore locale et de se tremper les tites papattes dans l’eau lorsque le débit de la rivière n’est pas trop puissant pour vous emporter avec elle.

 

Ce Parc est relativement petit – si on le compare aux grands Parcs nationaux : seulement que 50 hectares. Et il est coincé entre les autoroutes 20 et 73 et la route 116.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Entre-les-autoroutes.png

 

Ce qui en fait un ilot de verdure au milieu d’un secteur hyper urbain. Surprenant, même, que ce minuscule espace naturel ait échappé jusqu’à ce jour aux habituels promoteurs immobiliers avides de destruction massive.

 

Le tarif pour y entrer est de – tenez-vous bien –, de 0 $. Et le stationnement, lui ? De 0 $ itou. Avouez que, déjà là, c’est pas banal.

 

Pour ceux qui veulent faire de la randonnée pédestre – c’était notre cas –, plusieurs sentiers sont accessibles. Voyez plutôt :

 

https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Liste-des-sentiers.jpg

 

À noter que le niveau de difficulté « intermédiaire » pour deux de ces sentiers est exagéré. « Intermédiaire » pour un enfant de 5 ans, peut-être, mais pour un adulte de constitution normale, le niveau « débutant » est de mise partout. Alors ont ne s’énervera pas le poil des jambes avec ça, d’accord ?

 

Et plutôt que de tergiverser pendant des heures à savoir quel sentier vous ferez, je vous suggère de vous lancer hardiment et de tous les faire. Vous avez vu la longueur de chacun ? Pas de danger de s’épuiser avant la fin. Et pas de danger de se perdre non plus.

 

Et pour prouver que vous désorienter représenterait quelque chose de vraiment étrange, jetez un coup d’œil sur le plan général des sentiers :

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Plan-du-parc-a.jpg

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Plan-du-parc-b.jpg

 

Cela dit, il y a deux accès à ce Parc : celui du secteur Charny (rive nord de la rivière Chaudière), et celui du secteur Saint-Nicolas (rive sud). Pour notre part, nous avons pris celui de Charny. Et nous avons fait les pistes « Passerelle », « Presqu’île », « Boisé » et une partie de la piste cyclable. Ce qui, au finish, a représenté un genre de boucle.

 

360 m + 830 m + 440 m + 500 m = 2,1 km

 

Je répète que le but de ce sentier n’est pas de relever un défi, mais de passer un agréable moment pout-pout dans la nature tout en admirant de belles choses. Et de belles choses, nous en avons nous-mêmes admirées, ce qui inclut : les chutes, bien sûr, mais aussi les paysages automnaux et leurs orgies de couleurs.

 

Avant de passer à la description rapide de notre randonnée, j’aimerais mentionner que la rivière Chaudière prend sa source dans le lac Mégantic à quelque 185 km au sud, qu’elle traverse la Beauce, et qu’elle se jette dans le fleuve Saint-Laurent, juste ici, en face de Québec.

 

Je n’embarquerai pas dans l’origine de ce nom de « Chaudière ». Les renseignements diffèrent dépendamment de la source qu’on consulte. La page d’Internet la plus complète à ce propos reste même très confuse. Si ça vous tente de vous essayer à comprendre, lisez le petit paragraphe qui l’explique dans cette description.

 

Pour ma part, je continue maintenant avec les sentiers…

 

Sentier la Passerelle (360 mètres) – pointillé rouge sur la carte

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Plan-du-parc-a1.jpg

 

360 mètres, c’est très vite fait, oui, je sais. Mais c’est pour ça qu’il faut aller lentement tout en admirant le paysage et en faisant des pauses kodak. Surtout si on est à l’automne, comme nous l’étions.

 

D’après vous, quel est le principal attrait du sentier de la Passerelle ?

 

Exact ! C’est la bonne réponse : la passerelle, oui, bien sûr, qui est un pont suspendu de 113 mètres de longueur et qui franchit la rivière Chaudière à 23 mètres dans les airs

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Passerelle.JPG

 

Impressionnante, cette passerelle, du fait qu’elle est haute, qu’elle bouge un peu quand on saute dessus pour s’amuser, et qu’elle nous permet d’admirer la fameuse chute d’un côté, et les ponts de Québec et Pierre Laporte de l’autre côté – un genre de combo-spectacle, en quelque sorte.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Chute-1.JPG     https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Ponts-Qu--bec.JPG

Sentier la Presqu’île (830 mètres) – pointillé rouge sur la carte

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Plan-du-parc-a2.jpg

 

Une fois de l’autre côté de la passerelle, vous avez le choix de continuer tout droit sur le sentier du Boisé ou de tourner à gauche pour prendre celui de la Presqu’île. Nous avons pris à gauche.

 

Le sentier de la Presqu’île tire son nom, lui, d’une… d’une quoi ?

 

D’une presqu’île, en effet. Une presqu’île sur laquelle on accède en passant par la centrale hydroélectrique. Car il y a une centrale à cet endroit, évidemment, afin de tirer profit de la puissance hydraulique de la chute. Deux ouvertures vitrées s’ouvrent même dans le sol qui nous permettent de voir les canalisations souterraines. Personnellement, ça m’impressionne toujours, ces constructions-là…

 

À noter que pour les besoins de cette centrale, un demi-barrage a été érigé quelques mètres en amont de la chute.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Chute-3.JPG

 

Et je spécifie un demi-barrage, car celui-ci n’empêche pas l’eau de couler dans son trajet naturel. Une seule partie de toute cette eau est détournée vers les turbines.

 

Pour revenir à la description de cette piste, mentionnons en terminant qu’elle offre surtout divers points de vue sur la chute au fur et à mesure qu’on se rapproche de celle-ci. Et nous parvenons ainsi, peu à peu, à l’endroit pile où elle plonge dans le gouffre. Majestueux.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Chute-2.JPG

 

Sentier le Boisé (440 mètres) – pointillé rouge sur la carte

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Plan-du-parc-a3.jpg

 

C’est ici que nous avons décidé de faire demi-tour (sans nous engager dans le sentier du Marais – ce sera pour une prochaine fois), en empruntant ce court sentier, histoire de ne pas reprendre le même chemin en sens inverse. Comme son nom l’indique, le sentier du Boisé traverse un petit boisé. Pour les amateurs de vraies randos en forêt, il n’est pas d’un grand intérêt. Sauf peut-être à cette époque-ci de l’année où les arbres sont d’une couleur époustouflante.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Couleurs-1.JPG

 

Piste cyclable (environ 500 mètres) – pointillé rouge sur la carte

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Plan-du-parc-a4.jpg

 

Encore ici, une fois de l’autre côté de la passerelle, nous avons pris cette piste cyclable juste pour faire changement, histoire de ne pas passer deux fois au même endroit. Sans grand intérêt, celle-là également, si ce n’était – toujours – des belles couleurs…

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Couleurs-2.JPG

 

*  *  *

Ce qui a clos notre petite visite. Si nous n’avions pas prévu d’aller ailleurs, nous aurions sûrement fait la piste des Belvédères qui permet également d’admirer la chute de près à partir de la rive nord. Mais manque de temps, on reviendra une autre fois.

 

Je voudrais aussi mentionner qu’il est possible de descendre au niveau des deux rives de la Chaudière à partir des sentiers de la Passerelle et de la Presqu’île. Et de longer celles-ci jusqu’au pied des chutes. Cela ajoute du piment à cette rando facile.

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Au-pied-des-chutes.jpg

Photo Google

 

L’été, lorsqu’il fait beau et chaud – et que le niveau de l’eau le permet –, les gens descendent et pique-niquent sur les rochers devant le magnifique panorama de la cataracte juste en face. Ce qui, évidemment, est une expérience transcendante (j’aime ce mot).

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Pique-nique.jpg

Photo Google

 

À propos du niveau de l’eau, parait que nous avons été chanceux que la chute soit puissante à ce point à ce temps-ci de l’année. Habituellement, un tel débit n’est présent qu’au printemps. Après ça, ça devient un peu moins impressionnant

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---mai-novembre.jpg

Photo Google

 

Merci à Dame Nature, donc, pour sa généreuse collaboration.

 

Et au plaisir de vous retrouver dans un détour d’un autre sentier du Québec – ou d’ailleurs dans le monde, qui sait !

 

 https://static.blog4ever.com/2016/03/816195/Parc-chutes-Chaudi--re---Domi-et-Yvan.png

 



27/10/2018
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi